Masai Mara au Kenya



Le réserve du Masai Mara est sans aucun doute la plus belle réserve d’Afrique. Tout au sujet de ce parc est fabuleux et le temps semble suspendu. La faune est abondante comme nulle part ailleurs en Afrique et les prairies d’herbes courtes laissent entrevoir les animaux de n’importe quel point de vue. Les oiseaux autochtones comme les groupes migrants y sont prolifiques. Plus de 450 espèces d’oiseaux ont été recensé dans la réserve du Masai Mara dont 57 espèces d’oiseaux de proie (ce qui laisse imaginer la richesse de la faune). Le climat est doux, il n y fait jamais trop chaud et la pluie tombe toute l’année, particulièrement l’après midi et la nuit. C’est entre juillet et octobre que le spectacle de la réserve du Masai Mara bat son plein. Lorsque que la migration des gnous commencent. Cette réserve riche de milles animaux permet dans la même journée d’apercevoir à la fois une lionne et son petit, des guépards chassant une gazelle de thompson, des autruches se baladant dans la savane du Masai Mara ou une gazelle accoucher.

La réserve du Masai Mara

Situé à 270 km de la capitale Keyane Nairobi, l’accès à la réserve prend environ 4 à 5 heures par la route. Il y a également des vols réguliers deux fois par jour à partir de l’aéroport « wilson » de nairobi. Le vol prend environ 45 minutes. La superficie de la réserve est de 1510 km carrés. Elle a été réduite en 1984 de 1672 km carrés. Malgré cette forte diminution, la faune est loin d’être confinée. En effet, plus au nord de la réserve s’étend un gigantesque zone de dispersion où la tribu des Masai Mara vit en harmonie avec la nature.

Pour les amateurs de safari et de photos d’Afrique, le spectacle est a couper le souffle. Les gazelles de Thompson, les Topi et les élans sont des proies idéales pour des guépards et léopards sur le qui-vive. Les hippopotames de la rivière Mara, gronderont leurs mécontentement en voyant arriver votre voiture. Les crocodiles bronzent en somnolant le long des berges de la rivière en attendant de trouver la ruse qui leur permettront de dîner d’une gazelle s’abreuvant dans la rivière. Mais cette richesse animale, cette profusion de beauté dans ces paysages africains magnifiques ne surpassent pas la spectacle de la migration des gnous au mois de mars.

La migration des gnous au Masai Mara

Chaque année, plusieurs dizaines de milliers de gnous et de zèbres, migrent le long des plaines entre le Kenya et la Tanzanie à la recherche de nouvelles praires.
La grande migration des gnous se situe principalement au mois de Mars au Kenya et se prolonge une bonne partie de l’année en Tanzanie.
Cette migration est vraiment époustouflante : des milliers de bêtes s’étendant à l’infini vers l’horizon (près de 2 d’animaux rassemblés) migrent du sud au nord puis dans le sens inverse, un troupeau gigantesque en marche!
Les images spectaculaires de la traversée de la rivière Mara ou de la rivière Talec au Kenya, sont très présents dans dans les reportages animaliers africains. On y voit toujours des petits gnous ou zèbres attrapés par les crocodiles lors de leur difficile traversée des rivières aux grèves glissantes et escarpées. C’est la loi de la nature où seuls passeront les plus forts de ces herbivores. Les prédateurs opportunistes suivent les troupeaux, à l’affût de la moindre erreur…
Lors d’un safari au Kenya, vos guides tenteront de vous faire découvrir ce spectacle grandiose de la vie sauvage. Il est difficile de connaître avec précision la localisation des animaux car elle varie selon les années. Les pluies conditionnent en effet les déplacements des herbivores.
Durant votre safari, votre guide sillonnera les vastes étendues herbeuses du Masai Mara à la recherche de l’immense troupeau s’étendant parfois sur plus de 30 kilomètres. Vous aurez peut être la chance d’observer le spectaculaire franchissement des rivières ou les chasses des prédateurs, des moments d’exception.
Cette grande migration rassemble près de 2 000 000 de gnous et 300 000 zèbres ainsi qu’un très grand nombre de prédateurs voulant profiter de cette aubaine si rare.

Auteur : Bonbon