Peuples et language de Zambie


La Zambie possède l’un des plus faibles taux de population rurale de l’afrique avec seulement 10 millions de personnes dans un pays nettement plus grand que la France. La raison est la fort croissance de l’industrie du cuivre qui a conduit à un vaste exode rural. De ce fait la Zambie est l’un des pays les plus urbanisés d’Afrique.

Environ un cinquième de la population vit dans la « copperbelt » au nord de la capitale et la plus grande concentration de population se situe aux alentours de Lusaka. Avec plus de 70 tribus, il existe en Zambie une grande variété culturelle. Chose interessante, il l’est l’un des rares pays afrique à ne pas connaitre de guerre civile et ethnique. Parmi ces tribus, les principales sont les Lozi, les Bemba, le Ngoni, les Tongas, les Luvale et les Kaonde.

La tribu zambienne des Lozi

Le peuple Lozi est l’une des tribus de la région du Barotseland et qui vit dans l’Ouest de la Zambie. EN 2005 cette tribu representait 5% de la population zambienne. Anciennement connu comme les Aluyi ou les Barotse, en l’honneur de leur ancien roi, les Lozi ont pris ce nom assez récemment. Selon leur eternelle tradition orale, la fondation de leur tribus remonterait à la fin du XVIIeme siècle. Réparti sur une surface de terre énorme, c’est l’influence politique anglaise qui aura raison de ce peuple, qui sous besoin de protection cédera une partie de ces terres pour etre sous protectorat anglais.

Le peuple Luvale

Leur premier chef était une femme nommée Kenya Naweji. Les descendants de ces personnes sont les Valuvale, Valuchase, Vambinda…Les Luvale sont des grands voyageurs commercants.

Le peuple Bemba

Représentant environ 18% de la population Zambienne, les Bembas ont un lieu presque mythique connus sous le nom de Kola. Historiquement ils étaient des chasseurs cueilleurs nomades. Leur chef supreme est appellé Chitimukulu. Lorsque l’exploitation du cuivre a commencé l’exode a été énorme dans cette population.